Capital Durable

Le blog de l'immobilier responsable

Analyse du cycle de vie le processus d’une fabrication durable !

L’analyse du Cycle de vie émerge comme une méthodologie essentielle dans la quête de solutions durables, offrant une compréhension holistique de l’impact environnemental des produits et des processus.
L’analyse du Cycle de vie constitue un outil d’aide à la décision pour les décideurs publics et les acteurs privés. En effet, c’est une méthode d’évaluation qui permet de qualifier les impacts environnementaux d’un service ou d’un produit tout au long de son cycle de vie.

L'impact environnemental des bâtiments neufs

Dans le domaine de la construction, il permet d’évaluer l’impact environnemental des bâtiments neufs. En effet, ce processus prend en compte différents critères tels que les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’énergie, l’utilisation des ressources naturelles, la production de déchets.

Plusieurs entreprises et fabricants du monde effectuent leur propre ACV pour déterminer l’empreinte carbone de leurs produits afin d’être totalement transparents au niveau de la communication.

L’un des objectifs de L’ACV est de limiter l’impact environnemental des produits en mettant en lumière leur fin de vie ce qui permet de diminuer l’extraction des matières premières et la préservation des ressources naturelles.

L’analyse comprend la totalité du cycle de vie des produits, soit :

  1. Matières premières : extraction, transformation, approvisionnement
  2. Fabrication du produit fini : assemblage, emballage, construction, etc.
  3. Mise en circulation : distribution et commercialisation
  4. Utilisation du produit : déballage, entretien, etc
  5. Fin de vie : collecte, transport, recyclage, traitement des déchets, etc

Pourquoi les entreprises sont-elles motivées à réaliser une ACV ?

L’ACV est le plus souvent utilisé dans le cadre d’un projet d’éco-conception afin de permettre de se projeter et de concevoir des produits à faible impact environnemental. De plus, L’ACV est également utilisée par les entreprises pour une communication plus optimale afin de mettre en valeur les résultats environnementaux positifs obtenus dans le cadre de la fabrication de leurs produits. Elle participe à améliorer l’image de la marque de l’entreprise et renforce la confiance des utilisateurs.

Avec l’ACV, on peut comparer :

  • Deux produits ayant la même fonction ( un déodorant en stick et en spray)
  • Deux produits différents ayant la même fonction ( une voiture et un train)
  • Un bien et un service “ dématérialisé” ( un courrier postal et un e-mail)

Carbo a publié une d’analyse de cycle de vie d’un iPhone 11 comme exemple (d’après la fiche environnement d’Apple). Cette ACV prend en compte les émissions de CO2.

La fiche environnement d'Apple

La fiche environnement d’Apple prend en compte 4 phases :

    • Production (qui comprend les matières premières et la fabrication) ;
    • Distribution (qui comprend l’emballage et le transport)
    • Utilisation
    • Fin de vie

La production englobe l’extraction et le transport des matières premières, la fabrication et l’assemblage et le packaging. Le smartphone est composé d’aluminium, de plastique dont 35% de plastique recyclé, d’étain, de cobalt, etc. La distribution regroupe le transport aérien et maritime du produit fini. Le trajet est simple. Il s’agit du transport de l’usine au point de vente et du point de vente au client final. Ce transport à l’impact environnemental et carbone très important de 3 % d’émissions de CO2.

Apple estime que la durée d’utilisation du téléphone est de 3 ans par le premier utilisateur. La fin de vie englobe le transport du point de collecte jusqu’au centre de recyclage et l’énergie utilisée pour la récupération des matériaux du téléphone.

L’analyse du Cycle de Vie représente une boussole indispensable dans le voyage vers une société plus durable. L’ACV invite à être des acteurs éclairés dans la construction d’un monde respectueux de l’environnement.

Définition

Une solution durable : est souvent un processus à long terme consistant à diminuer progressivement les besoins spécifiques dus au déplacement tout en veillant à ce que les personnes déplacées jouissent de leurs droits sans discrimination en raison de leur déplacement.

Par gaz à effet de serre : on entend un gaz présent dans l’atmosphère qui retient une partie de la chaleur reçue par le solaire dans l’atmosphère. L’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère se traduit par une hausse de sa température.

L’empreinte carbone : de la France représente la quantité de gaz à effet de serre (GES) induite par la demande finale intérieure d’un pays (consommation des ménages, des administrations publiques et des organismes à but non lucratif et les investissements).

Retour en haut