Capital Durable

Le blog de l'immobilier responsable

Tarn-et-Garonne : une coopérative met en place un centre dédié à la filière chanvre

Depuis l’été 2023, la coopérative Virgocoop développe son usine de défibrage de Chanvre à Caylus dans le Tarn-et-Garonne. L’objectif est d’encourager la revitalisation d’une filière chanvre française.
Virgocoop s’engage activement dans la promotion d’une filière chanvre textile locale, biologique et équitable en France, avec un focus particulier sur la région Occitanie.

Le chanvre, une plante multifonctionnelle au service de l’écologie

La production du chanvre pour Virgocoop s’étend aujourd’hui sur 200 hectares répartis sur les départements du Tarn, Tarn-et-Garonne et du Lot. Julien Bonnet, explique pourquoi le choix du chanvre “le chanvre est une plante qui stocke du carbone. Elle est très favorable d’un point de vue agronomique pour la biodiversité. Sa culture se distingue par son caractère écologique, nécessitant une faible consommation d’eau, sans emploi de pesticides ou d’engrais, elle favorise la régénération des sols. »

Le chanvre est une innovation remarquable dans le domaine de la construction avec l’apparition du béton de chanvre. Il séduit de plus en plus d’architectes et d’entrepreneurs. Le béton de chanvre combine les propriétés isolantes exceptionnelles et la robustesse du béton. Ce matériau offre une alternative écologique et performante. “Le chanvre est un nouveau mode constructif. Plus besoin d’empiler des couches les unes sur les autres de l’enduit, des briques, des isolants en laine minérale, etc. Avec le béton de chanvre, c’est 3 couches, un enduit extérieur souvent à base de chaux, le béton de chanvre 26 cm ou 30 cm et ensuite un enduit à l’intérieur », détaille Julien Bonnet, responsable Chanvrière Virgocoop.

"Virgocoop est société coopérative d’intérêt collectif (SCIC). Elle fait partie du mouvement de l’économie sociale et solidaire. Sa mission principale : faire du textile différemment mais également transformer la paille de chanvre en un produit utilisé dans la construction appelée la chènevotte"

Une usine de défibrage à Caylus

L’usine de défibrage de Caylus dans le Tarn-et-Garonne a accueilli la première unité de défibrage cet été capable de produire des fibres courtes de chanvre. Cet automne, une deuxième unité de défibrage a été installée pour produire des fibres un peu plus longues, idéales pour la fabrication des fils 100% chanvre.

“Le défibrage consiste à extraire les fibres de chanvre de la tige en éliminant la partie ligneuse” explique Julien Bonnet.

Les fibres obtenues peuvent être utilisées dans diverses applications notamment dans la construction pour la production de matériaux comme le béton de chanvre.

Plusieurs réalisations sont possibles avec le béton de chanvre que ce soit de manière brut ou en assemblage. “Il est possible de construire un immeuble R + 1 sans structure. Au-delà, il faudra utiliser une structure bois ou pierre pour augmenter la hauteur des constructions. Il existe aujourd’hui des bâtiments de 9 étages qui ont été réalisés avec une structure bois et remplissage chanvre”, développe Julien Bonnet.

La chènevotte sortie de cette usine est proposée aux magasins d’éco matériaux qui la commercialisent ensuite auprès des artisans et des particuliers.

Le nouvel allié le béton de chanvre

Quel avenir ?

Le béton de chanvre s’affirme comme une innovation majeure dans le domaine de la construction.

« L’objectif est d’utiliser le béton de chanvre comme un moyen de décarboner la construction. La rénovation c’est le futur du bâtiment. D’après l’ordre des architectes, 90 % des bâtiments de 2050 sont déjà construits. La plus grosse opportunité est d’utiliser le chanvre en rénovation pour augmenter le confort thermique, l’isolation des bâtiments avec une ressource locale » explique Julien Bonnet.

En associant les remarquables propriétés isolantes du chanvre à la robustesse distinctive du béton, ce matériau novateur propose une solution à la fois écologique et performante.

Définition

Défibrage : opération qui a pour objet d’obtenir de longs et minces copeaux (fibres ou laine de bois) destinés à l’emballage ou à la fabrication de panneaux de fibres ou de laine de bois aggloméré aux liants hydrauliques.

Les matériaux biosourcés : issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration.

Retour en haut